Panel Socio-Economique Liewen zu Lëtzebuerg III (PSELL3)
    Mots-clés des variables :
    • Qualifications Professionnelles : 16
    Le PSELL 3 (Panel Socio-Economique Liewen zu Lëtzebuerg) est une enquête réalisée auprès des personnes et des ménages résidants au Grand-Duché afin d'appréhender leurs conditions d'existence. Ce panel, qui court depuis 2003, sert à construire et à tester des indicateurs sociaux et économiques et à évaluer l'impact des politiques économiques et sociales sur les conditions d'existence de la population, notamment en matière de revenus, travail, sécurité sociale, éducation, santé, logement, transport, consommation et épargne.
    Enquête Pratiques Organisationnelles et Managériales des Entreprises (POME)
    Mots-clés des variables :
    • Diplômes Professionnels : 1
    L'enquête POME a pour but de collecter des données auprès des entreprises en vue d'établir des statistiques sur leurs pratiques organisationnelles et managériales. Elle s'adresse aux entreprises résidentes, de 15 salariés et plus, menant des activités marchandes sur ou à partir du territoire économique luxembourgeois.
    Pratiques de négociation des délégations du personnel au sein des entreprises (IRP)
    Mots-clés des variables :
    • Qualifications Professionnelles : 1
    • Diplômes Professionnels : 8
    Dresser un état des lieux du dialogue social au sein des entreprises et comprendre les pratiques de négociation des délégations du personnel.
    Assurance dépendance (enquête de satisfaction)
    Mots-clés des variables :
    • Qualifications Professionnelles : 3
    Mise en place en 1999, l’assurance dépendance est la branche la plus récente de la sécurité sociale. La dépendance est définie comme le besoin, important et régulier, d’assistance d’une tierce personne pour effectuer les actes essentiels de la vie. L’objet de l’assurance dépendance est de compenser les frais générés par le besoin d’assistance d’une tierce personne. La population des bénéficiaires de l’assurance dépendance se répartit en deux groupes selon le lieu d’hébergement : à domicile ou en établissement d’aides et de soins. Les prestations reçues par les bénéficiaires hébergés en établissement sont apportées par le personnel soignant de l’établissement tandis qu’en cas d’hébergement à domicile, les prestations sont apportées par le personnel soignant des réseaux d’aides et de soins et/ou par une personne de l’entourage que l’on nomme l’aidant informel. Après cinq années d’existence, la Cellule d’Evaluation et d’Orientation de la branche Dépendance a souhaité procéder à un premier bilan par le biais d’une enquête de satisfaction auprès des bénéficiaires à domicile. L’enquête réalisée en 2006 et administrée en face à face au domicile des bénéficiaires, a été complétée par 83% de l’échantillon (échantillon représentatif de 1500 bénéficiaires). L’enquête reprend les différentes étapes de la procédure d’obtention des prestations de l’assurance dépendance, du retrait du dossier de candidature à la réception du courrier qu’on appelle « la décision » (modalités, difficultés et satisfaction). L’enquête aborde également le sujet des prestations, comme par exemple, la qualité des soins, la qualité des contacts et la prise en charge par les réseaux. Concernant les principaux résultats de l’enquête, les bénéficiaires se disent satisfaits ou très satisfaits de la manière dont leur dossier a été traité et de leurs prestations. 84% des bénéficiaires déclarent être « satisfaits » ou « très satisfaits » de la manière dont leur dossier a été traité par la Cellule. On notera toutefois que les dossiers des participants à l’enquête ont tous été positivement évalués. Quant aux prestations, la satisfaction est légèrement moins prononcée mais reste néanmoins très élevée : 72% des bénéficiaires se disent « satisfaits » ou « très satisfaits ».
    Panel Socio-Economique Liewen zu Lëtzebuerg III - Frontaliers (PSELL3 Frontaliers)
    Mots-clés des variables :
    • Certificats De Formation : 1
    • Qualifications Professionnelles : 23
    Enquête réalisée auprès des frontaliers (allemands, belges, et français) afin de récolter leurs caractéristiques professionnelles, leurs conditions d'accès au marché du travail, les perspectives concernant leur emploi ainsi que leurs choix relatifs au lieu de résidence et leurs habitudes de déplacement domicile-travail.
    Enquête femmes employées privées
    Mots-clés des variables :
    • Qualifications Professionnelles : 1
    • Diplômes Professionnels : 1
    Entre décembre 1995 et janvier 1996, 3 000 femmes ont participé à une enquête. Ces 3 000 femmes étaient toutes des employées privées qui travaillaient au Luxembourg. Cette enquête faisait partie d’un dispositif de recherche initié et financé par la Chambre des Employés privés et réalisé par le LISER. Cette recherche a permis de rassembler énormément d’informations, la plupart inédites, à propos des femmes employées privées. Concrètement, le questionnaire utilisé pour l’enquête couvrait huit thèmes: 1. Composition du ménage 2. Formation scolaire/professionnelle de base 3. Formation professionnelle continue 4. Description de la position professionnelle actuelle 5. Histoire professionnelle 6. Organisation du temps (Pôle professionnel/domestique) 7. Contraintes, solutions, souhaits dans le cadre de la conciliation : Vie professionnelle & vie familiale 8. Les Frontalières : quelques caractéristiques L’initiative de cette étude s’inscrit dans le contexte de la croissance récente de l’emploi féminin au Luxembourg entre 1987 et 1997, où l’emploi féminin a gagné 32 500 unités, et aujourd’hui, où par exemple, les femmes représentent 48% du groupe des employés privés. Cette croissance est évidemment visible dans les statistiques; mais elle s’est aussi révélée lors des dernières élections sociales, en effet les femmes élues lors du dernier scrutin sont plus nombreuses qu’auparavant. Ainsi, on dénombre aujourd’hui 8 femmes parmi les membres de l’Assemblée plénière de la Chambre des Employés privés. Ceci a aussi contribué à la prise de conscience de l’importance grandissante de l’emploi féminin. En s’intéressant de plus près à ce problème, on se rend compte qu’avant cette enquête il n’existait aucune étude spécifique consacrée aux conditions de travail des femmes au Luxembourg.